La respiration holotropique : le voyage vers soi grâce à l’état de conscience modifié

Si vous avez déjà parcouru les articles de Mon Agenda Bien-Être, vous devez savoir que je suis une adepte des techniques de respiration. 😍 C’est un outil formidable qui permet d’apaiser tant de maux, je l’ai bien compris depuis que je pratique la cohérence cardiaque. ❤️ Pour autant, je n’avais jamais entendu parler de la respiration holotropique. Cette technique de méditation active repose sur une respiration par hyperventilation. Elle amène ensuite à modifier son état de conscience afin de mieux connaître et maîtriser ses émotions. Intriguant non ? 🤔 Dans cet article, nous explorons plus en détail les origines et les bienfaits de la respiration holotropique.

La respiration holotropique : ses principes et bienfaits

À la découverte des états de conscience modifiés

C’est en regardant une vidéo de Corine Sombrun que j’ai pris connaissance de l’état de transe (désiré). 😳 Dans le cadre de son travail, elle se rend en Mongolie et suite à une rencontre, Corine découvre qu’elle est chamane. Elle décide ensuite de suivre un enseignement spécifique afin de développer ses compétences. Elle collabore depuis avec des chercheurs afin d’étudier l’application thérapeutique de cette pratique de transe cognitive. Finalement, Corine Sombrun explique que la transe chamanique est un état de conscience modifié et que nous sommes toutes et tous des chamanes qui s’ignorent. 💭

Il y a encore tant de choses à découvrir sur ces pratiques, mais aussi tant de bénéfices à en retirer. Francis Taulelle, directeur de recherche au CNRS a dit ceci dans un article publié par Les Échos :

“La transe permettrait, entre autres applications thérapeutiques, d’amplifier certains potentiels d’autoguérison en permettant au cerveau de lever l’inhibition de circuits neuronaux subconscients.”

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’expérience de Corine Sombrun en Mongolie, je vous invite à découvrir le film “Un monde plus grand”. 🎥 Réalisé par Fabienne Berthaud et adapté de son roman autobiographique Mon initiation chez les Chamanes, c’est Cécile de France qui joue le rôle de Corine.

Suite à ces informations intéressantes, je me suis demandé quels étaient les autres moyens d’induire cet état de conscience modifié. C’est ainsi que j’ai découvert la respiration holotropique. 💫

Petite histoire de la respiration holotropique

Effectuons un petit voyage dans le temps : retour en 1971. Cette année, l’ONU rend la consommation de LSD (une substance provoquant des états d’hallucination) illégale. ❌ Mais à ce moment-là, un psychiatre tchèque, Stanislav Grof, entreprend, entouré de scientifiques, des études sur les effets du LSD. Il est convaincu qu’à faible dose, son utilisation peut avoir des vertus thérapeutiques, notamment sur les troubles psychologiques. Il remarque que ses patients sous LSD font de l’hyperventilation

📝 Afin de poursuivre ses recherches sur les états de conscience modifiés, il élabore avec sa femme une façon légale de reproduire les effets induits par la substance interdite : la respiration holotropique. Pratiquée sur fond musical, elle entraîne des effets surprenants sur le corps et sur les pensées enfouies, refoulées.

La respiration holotropique amène à un état de conscience modifié

Mais comment fonctionne concrètement la respiration holotropique ? 

Quand on hyperventile, on modifie la composition de notre sang. Un apport d’air plus important augmente la concentration de l’oxygène et diminue le gaz carbonique. Cela modifie le pH de notre sang, stimule le nerf vague et active le système nerveux parasympathique. Toutes ces modifications entraînent le changement d’état de conscience. Il permet d’accéder à des espaces reculés de son mental. 🧠 La pratique peut entraîner des sensations désagréables comme des douleurs musculaires ou des pleurs. Généralement, ce type d’exercice s’effectue en groupe et plus particulièrement en binôme. Lorsqu’une personne respire, l’autre la surveille et prend soin d’elle. 

Les bienfaits de la respiration holotropique

Même si certains effets peuvent faire peur 😰, l’objectif de la respiration holotropique n’est pas de faire souffrir. Au contraire, elle contribue à soulager les phobies, les traumatismes passés et les angoisses. Dans le cadre d’un travail sur soi, c’est une technique tout à fait appropriée. D’après les témoignages, c’est une expérience très forte, qui permet d’apprendre beaucoup sur qui nous sommes et les choses qui nous bouleversent, nous stressent et qui peuvent être des freins dans notre développement personnel. 🤯 On entre dans un état presque primitif, qui invite à relâcher tout ce que l’on a en soi. Certains crient, rient, pleurent. La libération d’endorphines générées par l’hyperventilation amène à une véritable libération et permet de recevoir un tsunami d’émotions et d’énergies diverses. 🌊

Pratiquer une séance de breathwork permet de se transcender et d'atteindre des parties insoupçonnées de son esprit

Contre-indications et risques liés à cette pratique

⛔️ Il existe cependant des cas où il est déconseillé d’effectuer la respiration holotropique. À l’instar d’un exercice sportif intense, il est essentiel d’être en bonne condition physique. Il ne faut pas être blessé ou avoir subi une opération récemment. L’expérience doit être évitée si vous êtes enceinte ou souffrez de :

  • troubles cardiovasculaires ;
  • glaucome ;
  • épilepsie ;
  • troubles mentaux importants.

Bien qu’elle ne soit pas sans risque, les dangers liés à la respiration holotropique restent faibles. C’est pourquoi il est vivement recommandé de la pratiquer de manière encadrée, par un professionnel afin de se sentir en sécurité. 😌

Mon avis et ressenti sur la respiration holotropique

Depuis peu introduite en France, cette technique est déjà bien connue ailleurs dans le monde, aux États-Unis par exemple. Elle est aussi connue sous le nom de breathwork. À Paris, Susan Oubari, coach spirituel et maître en Reiki propose des séances de breathwork pour permettre à chacun d’accéder à cet état de conscience modifié. Ne pouvant me rendre à Paris, je me suis dirigée vers une vidéo de Nadège Tissot, sophrologue et hypnothérapeute. 

Bien entendu, ce n’est pas une “vraie” séance de respiration holotropique. On peut plutôt considérer cela comme une méditation guidée qui introduit au travail respiratoire demandé par la technique. Les véritables expériences de respiration holotropique ne sont pas anodines et doivent être réalisées avec un cadre et des personnes de confiance.

Bilan de cette première expérience ? 🧐 Une sensation étrange de percevoir une situation sous un angle nouveau… J’ai en effet compris les sentiments que j’avais par rapport à un événement qui s’était produit la veille et que je n’avais pas encore conscientisé. 😳

Tout cela m’intrigue et me donne envie de tester “pour de vrai”. Et vous, que pensez-vous des états de conscience modifiés ? Est-ce que cela vous fait peur ou au contraire vous avez envie d’essayer ? Avez-vous déjà pratiqué le breathwork ou la respiration holotropique dans le cadre de séances collectives ou individuelles ? Dites-moi tout, je serais curieuse de connaître votre avis sur cette pratique encore peu répandue chez nous ! 🤗

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest ! 📌

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •