đŸ’Ș Confinement  |  3 Astuces pour ĂȘtre Plus CrĂ©atif

S’occuper chez soi durant le confinement et ainsi enrayer au plus vite la progression du coronavirus, voilĂ  l’objectif ! Ensuite vient la question…Comment faire ? 😃 . Bien entendu vous avez multiples activitĂ©s proposĂ©es sur Internet, mais ici je vous propose de dĂ©velopper VOTRE crĂ©ativitĂ©. Nous allons donc voir 3 astuces pour ĂȘtre crĂ©atif dans cette pĂ©riode exceptionnelle. Cet article participe Ă  l’évĂšnement interblogueurs “Mes 3 astuces pour dĂ©velopper ma crĂ©ativitĂ©â€, lancĂ© par Barbara du blog Le Patron de mes RĂȘves. Pour ceux qui souhaitent justement se dĂ©tendre avec une activitĂ© manuelle, je vous invite Ă  dĂ©couvrir son article “La couture source de bien-ĂȘtre”. Vous souhaitez augmenter vos compĂ©tences intrinsĂšques ? Commençons tout de suite !

C’est quoi la crĂ©ativitĂ© ?

  • C’est Ă©vident …

Comme d’autres choses, on comprend de maniĂšre intrinsĂšque ce qu’est la crĂ©ativitĂ©, mais l’on n’arrive pas prĂ©cisĂ©ment Ă  la dĂ©finir 😆. Il nous vient rapidement en tĂȘte une liste d’artistes ou personnes qui ont su se dĂ©marquer du commun des mortels ( Picasso, Steve Jobs, Coco Chanel, Elon Musk) de par le rĂ©sultat de leur crĂ©ativitĂ© ( oeuvres d’art, invention, un style, une vision d’un autre monde
), mais ce n’est pas assez prĂ©cis pour apprendre Ă  ĂȘtre crĂ©atif !

Selon la définition du CNRTL :

“CapacitĂ©, pouvoir qu’a un individu de crĂ©er, c’est-Ă -dire d’imaginer et de rĂ©aliser quelque chose de nouveau.”

Ok…donc les mots clĂ©s sont:

    • CapacitĂ©, c’est donc l’aptitude, la compĂ©tence Ă  faire quelque chose. C’est top, donc cela veut dire que si pour certains cela semble innĂ©, cela veut dire aussi que tout le monde peut dĂ©velopper sa crĂ©ativitĂ©. Bien entendu, cela demandera plus ou moins de temps et d’efforts en fonction de notre personnalitĂ©
    • De crĂ©er, nous ne restons donc pas au stade de “l’imaginaire”, ici on passe Ă  l’action ! En effet avoir une idĂ©e, c’est dĂ©jĂ  bien mais dans la crĂ©ativitĂ©, on la test et on rĂ©alise ce que nous avons en tĂȘte librement !
    • Quelque chose de nouveau, en effet la crĂ©ativitĂ© apporte un Ă©lĂ©ment nouveau Ă  ce qui se fait dĂ©jĂ . On essaie d’aller “au-delà” des façons de faire ou des pensĂ©es “traditionnelles”. On innove !
  • C’est nouveau ?

Oui ! Le terme “crĂ©ativitĂ©â€ est plutĂŽt rĂ©cent, il est la traduction du mot anglais “creativity”, par les socio-psychologues dans les annĂ©es 50’. Il dĂ©rive de deux verbes latins, creare (crĂ©er) et crescere (croĂźtre, faire grandir, faire pousser). Les recherches sur ce concept, elles dĂ©marrent dĂšs le dĂ©but du XXĂšme siĂšcle et ne cessent de susciter l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, de par la complexification des situations dans diffĂ©rents domaines (organisationnel, environnemental, scientifiques
). Cependant le fait de crĂ©er, n’est pas nouveau, on est bien d’accord, on parle du terme, du fait de s’y intĂ©resser 😉.

Pourquoi développer sa créativité durant le confinement?

C’est un fait ! Le confinement a entraĂźnĂ©, pour tous une limitation maximale des dĂ©placements. Quand on sait, selon une Ă©tude BVA, que le temps moyen passĂ© dans les transports pour aller travailler est de 30 minutes, il passe Ă  44 minutes pour la rĂ©gion Ile-de France.

Grùce au confinement, nous avons gagné presque 1 h pour prendre soin de vous et développer vos compétences.

C’est une chance exceptionnelle ! Bien sĂ»r vous pourrez vous plonger devant Netflix, vous mettre Ă  la cuisine, au yoga…ou vous occuper des enfants (pour ceux qui en ont) đŸ€Ș  ? Mais si votre dĂ©veloppement personnel vous tient Ă  coeur, ainsi que votre rĂ©ussite personnelle, investir du temps, dans le dĂ©veloppement de votre crĂ©ativitĂ© en vaut vraiment la peine. Voyons pourquoi !

 

  • Car cela nous fait grandir 

Si vous lisez cet article c’est que vous faites partie de ces personnes qui souhaitent Ă©voluer, apprendre plus, vous avez surement dĂ©jĂ  entendu parler du dĂ©veloppement personnel! DĂ©velopper sa crĂ©ativitĂ©, mĂȘme en pĂ©riode inĂ©dite, est un moyen d’acquĂ©rir de nouvelles capacitĂ©s, de progresser. Vous allez ĂȘtre une BOMBE aprĂšs le coronavirus ! Bon pas bombe virale, vous m’avez compris  😆. 

  • Cela augmente notre bien-ĂȘtre 

    • Tout d’abord car en augmentant nos compĂ©tences, on augmente l’estime de soi, on se sent utile pour les autres. Cette sensation d’ĂȘtre utile Ă  une Ă©chelle supĂ©rieure que sa propre personne fait jaillir un bonheur inestimable. 
    • Le processus mĂȘme de crĂ©ation, est en lui-mĂȘme source de plaisirs et euphorisant. Le challenge de crĂ©er des solutions Ă  des problĂ©matiques de nos temps modernes et dans un monde, de plus en plus individualiste, est stimulant. De mĂȘme, cette sensation d’ĂȘtre sur une nouvelle “piste” rĂ©volutionnaire transcende de nombreux chercheurs.
  • Graal vers la rĂ©ussite 

les personnes s’identifiant comme “crĂ©atifs” gagnent 17% de plus que les autres.

Torrance, pĂšre de la crĂ©ativitĂ© moderne, Ă©tablit en 1962 la corrĂ©lation entre dĂ©veloppement de la crĂ©ativitĂ© et rĂ©ussite scolaire. Accompagner un enfant Ă  dĂ©velopper sa crĂ©ativitĂ©, quelque soit son QI initial, permettrait de l’aider Ă  rĂ©ussir. A l’ñge adulte cela se matĂ©rialise par une reconnaissance financiĂšre, en effet selon une Ă©tude Adobe, les personnes s’identifiant comme “crĂ©atifs” gagnent 17% de plus que les autres.

la créativité est le trait de caractÚre le plus utile pour réussir dans les affaires

Une autre Ă©tude rĂ©alisĂ©e cette fois par IBM conclut que la crĂ©ativitĂ© est le trait de caractĂšre le plus utile pour rĂ©ussir dans les affaires. Bien entendu ces Ă©tudes sont basĂ©es sur l’opinion de chacun et sur une autoĂ©valuation, cependant elles valent la peine qu’on y prĂȘte attention! 

Cette notion de “rĂ©ussite” est Ă  pondĂ©rer, bien entendu, mais cela montre que cette capacitĂ© Ă  trouver des idĂ©es nouvelles, pour solutionner des problĂšmes, fait partie des compĂ©tences du futur.

Comment développer sa créativité ? 

Prenant conscience de l’intĂ©rĂȘt de dĂ©velopper sa crĂ©ativitĂ©, des recherches en neurosciences Ă©tudient le cerveau des personnes innovantes. 

La tĂąche est ardue, mais ce qui est certain c’est que l’on sort de ce fameux adage selon lequel, le cerveau gauche a une pensĂ©e plus “logique”, tandis que le cerveau droit a une pensĂ©e plus crĂ©ative. Ce n’est pas si simple !

Les rĂ©sultats de l’étude de Roger Beaty, l’auteur de l’étude, rĂ©vĂšlent que 3 rĂ©seaux sont essentiels Ă  la pensĂ©e la plus crĂ©ative.

  • Le rĂ©seau par dĂ©faut, qui permet de rentrer en rĂȘverie, de se mettre Ă  la place de quelqu’un d’autre
  • Le rĂ©seau de contrĂŽle exĂ©cutif, zone qui s’active quand une personne a besoin de se concentrer
  • Le rĂ©seau de saillance, qui dĂ©tecte les stimuli environnementaux et qui fait le lien entre le rĂ©seau par dĂ©faut et le rĂ©seau de contrĂŽle exĂ©cutif. Il fait le lien entre ce que vous imaginez, ce que vous connaissez dĂ©jĂ , pour produire au final une nouvelle idĂ©e pertinente. 

Prenons un exemple 😅 pour y voir plus clair ! 

Vous vous baladez dans la forĂȘt et vous voyez un champignon

= stimuli extérieur => réseau de saillance, 

vous vous rappelez qu’il y a eu des cas d’intoxication avec des champignons vĂ©nĂ©neux

= rĂȘverie, je m’imagine Ă  la place de quelqu’un d’autre => rĂ©seau par dĂ©faut,

vous ne cueillez pas ce joli champignon pour en faire une omelette et donc vous Ă©vitez l’intoxication !!!

= activation de la concentration et attention => Réseau de contrÎle exécutif

L’étude montre que plus vous vous donnez les moyens pour que ces 3 rĂ©seaux Ă©changent entre eux, plus vous serez crĂ©atifs ! Quand je dis “vous donnez les moyens” c’est parce que ces rĂ©seaux ne fonctionnent pas “habituellement” ensemble…Sinon ça serait trop simple !đŸ€Ł

Alors ok mais alors que faire ?! Eh bien c’est comme tout, il y a plusieurs techniques. Reste à voir celle qui vous convient.

Pour ma part, mes astuces “spĂ©ciales confinement” sont choisies par rapport Ă  leur efficacitĂ© (bien sĂ»r) mais Ă©galement par rapport au rĂ©sultat que je souhaite atteindre. Pour moi, mon objectif est d’ĂȘtre plus crĂ©ative dans mon quotidien afin d’augmenter mon bien-ĂȘtre et celui de mes proches de maniĂšre simple. 

Mes 3 astuces “spĂ©ciales confinement”

Tout au long de notre vie et ce depuis notre plus jeune Ăąge et notre scolarisation, nous sommes rĂ©gis par des rĂšgles et nous apprenons que tout n’est pas possible. Pourquoi ? Afin que la vie en collectivitĂ© soit possible et secure. 

Le confinement est finalement une merveilleuse occasion de sortir de ce cadre et de booster notre créativité ! 

Nous allons ici voir comment dĂ©passer ces limites pour l’intĂ©rĂȘt de tous, mais pas n’importe comment 😉

  • đŸ‘©â€đŸ’» Changer d’espace de travail pour vous libĂ©rer !

LibĂ©rer sa crĂ©ativitĂ© naturelle, peut se faire en modifiant l’environnement de travail. En effet, cette approche existe dĂ©jĂ  pour les enfants, afin de les libĂ©rer du “formatage” liĂ© Ă  la scolarisation. L’exercice consiste à  les sortir de leur salle de classe (dont les murs sont couverts d’affiches pĂ©dagogiques) pour les emmener au musĂ©e ou dans certaines Ă©coles d’art, aux murs blancs, oĂč tout ce que l’on imagine est possible. 

Dans notre contexte, le confinement “imposĂ©â€ par le coronavirus nous pousse Ă  travailler dans un environnement diffĂ©rent. Ainsi, nous ne nous rendons plus sur notre lieu de travail habituel, pour rencontrer physiquement nos collĂšgues ! A la place, nous nous retrouvons Ă  devoir travailler Ă  la maison avec enfants et conjoints (ou pas) et pour d’autres en “solo”! RĂ©jouissons-nous ! C’est un excellent moyen pour sortir de nos “habitudes” et “cadres” afin de voir les problĂšmes quotidiens avec un oeil nouveau et ainsi ĂȘtre plus crĂ©atif.

Vous pouvez par exemple, investir le bureau de votre enfant, pendant qu’il joue dans le salon, vous mettre sur la table du salon, avec votre conjoint, pendant que les enfants joue dans leur chambre. Bref essayer de changer de lieu afin de voir les problĂšmes sous un angle diffĂ©rent 😉. Et une fois le confinement terminĂ© ? Lancez vous dans les promenades ! Des Ă©tudes prouvent que cela augmente de 60% notre crĂ©ativitĂ©. Et si vous souhaitez aller plus loin, mettez-vous des Ă©couteurs avec de la musique “joyeuse” cela boost la pensĂ©e divergente et donc la crĂ©ativitĂ© ! Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les Ă©tudes 😃.

  • đŸ˜” Ennuyez-vous ! 

Avant l’arrivĂ©e du coronavirus et du confinement, vous faisiez peut ĂȘtre partie de cette catĂ©gorie de personnes Ă  ĂȘtre “saturĂ©e”, toujours Ă  courir Ă  droite et Ă  gauche, Ă  la recherche permanente de temps. 

Je comprends bien cette course à l’organisation et à l’optimisation de son agenda, j’en faisais partie 😃.
Aujourd’hui avec l’arrivĂ©e de ce confinement, je n’ai “plus que” 4 activitĂ©s : Femme de mĂ©nage, Maman-Institutrice Ă  domicile, Pharmacienne et Blogueuse (ça c’est ma bulle d’énergie).

Dire que mon organisation actuelle est optimale et que je m’ennuie serait un mensonge…Cependant, il va falloir que j’y arrive si je souhaite, comme vous ĂȘtre plus crĂ©ative !

Pourquoi devons-nous nous ennuyer ??? Car l’ennui active le rĂ©seau par dĂ©faut (de l’imagination).

Les Ă©tudes  montrent que bien qu’ayant une connotation nĂ©gative, l’ennui avait Ă©galement des cĂŽtĂ©s positifs, notamment de stimuler la crĂ©ativitĂ©.

Ainsi durant ces moments de “non productivitĂ©â€ ou de “pause”, notre cerveau crĂ©e une sĂ©rie d’idĂ©es ou de façon de penser  nouvelles. Donc ennuyez-vous !

  • đŸ€Ż En route pour le brainstorming Ă  distance ! 

Cette technique Ă©laborĂ©e par Alex Osborn en 1940, que l’on peut traduire par “remue-mĂ©ninges”, est utilisĂ©e pour rĂ©soudre de maniĂšre crĂ©ative et collective les problĂšmes.
Alex Osborn, fonde sa technique sur l’objectif de lever les censures culturelles et de libĂ©rer l’imagination. Cela permettant, durant la sĂ©ance, une grande flexibilitĂ© de l’esprit aux participants.

Les deux principes de base sont l’absence de jugement et la recherche la plus Ă©tendue possible.
Ok mais vous allez me dire
”Je ne suis pas au boulot ! Et comment je vais faire un brainstorming durant mon confinement et trouver des solutions à mon problùme ?”

C’est lĂ  qu’on peut remercier internet, les rĂ©seaux sociaux, ainsi que les nouvelles technologies 😍.

Vous avez multiple solution Ă  portĂ©e de main comme la crĂ©ation de groupe Facebook,  whatsapp, une confcall grĂące Ă  zoom
.Pour crĂ©er un groupe de discussion et rĂ©volutionner votre quotidien. Par contre, afin que cette sĂ©ance d’échange reste “crĂ©ativement efficace”, oui rappelez-vous la crĂ©ativitĂ© dĂ©bouche sur une “crĂ©ation” et non se terminer par une liste d’idĂ©es inutilisables, il y a 4 grandes rĂšgles.

    1. On doit se laisser aller (« freewheeling ») pour obtenir le plus grand nombre d’idĂ©es possibles
    2. Pas de censure, mĂȘme les idĂ©es farfelues sont les bienvenues
    3. Pas de critique, vis-à-vis des idées émises
    4. Rebondir (« hitchhike ») sur les idées émises. Combiner les idées entre elles ou apporter des améliorations est constructif 

L’objectif, dans ces rĂ©unions collaboratives est de cumuler les regards diffĂ©rents et de co-construire des idĂ©es nouvelles.

Cette techniques, ne se réalise pas en un coup mais passe par 3 étapes: 

Phase 1: préparation, phase 2: animation de la réunion, phase 3 : capitaliser et valoriser les idées. Vous pouvez trouver les détails de ces étapes ici.

Etes-vous prĂȘtes Ă  faire une sĂ©ance crĂ©ative autour du sujet “Comment gĂ©rer Couple-Enfant-Travail-Maison et Bien ĂȘtre durant le confinement ” ? 

En tout cas moi, j’ai hĂąte d’échanger avec vous Ă  ce sujet sur ma page Facebook

Et s’il devait y avoir une 4ùme astuce


Cela serait de programmer un bloc de temps (Time Blocking, en anglais) “crĂ©atif” dans votre agenda !

En effet, si vous souhaitez développer votre créativité, il faut la travailler comme un muscle.

Il faut donc, concrÚtement, placer une plage horaire dans votre agenda pour lui dédier du temps.
Personnellement, je vous conseille, pour dĂ©marrer, de placer ce bloc de temps 1 fois par semaine, au moment oĂč votre niveau Ă©nergĂ©tique est au plus BAS, pour les problĂšmes de “comprĂ©hension” nĂ©cessitant de la crĂ©ativitĂ©.

notre cerveau est plus Ă  mĂȘme de rĂ©soudre ces problĂšmes, lorsque nous sommes moins vifs

En effet, une rĂ©cente Ă©tude prouve que notre cerveau est plus Ă  mĂȘme de rĂ©soudre ces problĂšmes, lorsque nous sommes moins vifs.

Et si vous hĂ©sitez, ou si vous n’y arrivez pas…testez Ă  un moment inattendu! Ce changement basique dans votre organisation, vous aidera Ă  changer votre maniĂšre de voir le problĂšme.

Voilà cet article se termine ! Le confinement est une mesure inédite et qui bouscule nos habitudes et nous oblige à nous réinventer. Mais il est là pour le bien de tous ! Alors respectons le et RESTEZ CHEZ VOUS.

J’espĂšre que cet article vous aura apportĂ© une nouvelle piste pour profiter pleinement de ce moment unique et de le percevoir comme une opportunitĂ© d’en sortir plus grand. Si comme beaucoup, cette pĂ©riode vous stress et que vous sentez que votre sommeil ou vos relations familiales en sont perturbĂ©es , je vous invite Ă  lire cet article sur les techniques de respirations anti-stress.

Vous avez aimĂ© cet article ? Dites le moi en commentaire et n’hĂ©sitez pas Ă  le partager !

Vous souhaitez Ă©changer sur la gestion du quotidien durant cette pĂ©riode difficile c’est par ICI 

Un grand merci et bon courage à tous ! 😘

A bientĂŽt IrĂšne

Photo by JOSHUA COLEMAN on Unsplash

20 réponses
  1. Barbara
    Barbara dit :

    Wahou gĂ©nial cet article! Complet et super intĂ©ressant avec des astuces auxquelles je ne m’attendais pas! Je vais tester l’astuce de bosser sur ma crĂ©ativitĂ© quand mon niveau d’Ă©nergie est bas. Merci

    RĂ©pondre
    • IrĂšne
      IrĂšne dit :

      Super Barbara, changer ses habitudes est la clĂ© de la nouveautĂ© ! Notre cerveau exerce moins son filtre dans ces moments de baisse d’Ă©nergie et donc on est moins bridĂ©s par nos systĂšmes pensĂ©es habituelles

      RĂ©pondre
  2. Valentine
    Valentine dit :

    Cool comme programme de confinement ! Si je ne devais retenir qu’une astuce, ce serait la 4e ! On a souvent tendance Ă  remettre Ă  plus tard ou ne pas faire une prioritĂ© des activitĂ©s crĂ©atives (car perçues comme rĂ©crĂ©atives !). Or, elles sont Ă  mon sens tout aussi prioritaire que les autres si l’on souhaite travailler efficacement, dans la joie et le plaisir.

    RĂ©pondre
    • IrĂšne
      IrĂšne dit :

      Merci Valentine ! Effectivement, on ne perçoit pas tous les bienfaits des activitĂ©s “crĂ©atives”, pourtant elles sont indispensables pour notre Ă©quilibre

      RĂ©pondre
  3. Pierre-Favre
    Pierre-Favre dit :

    Yep ! Savoir s’ennuyer, prendre le temps de s’ennuyer parfois c’est indispensable, stratĂ©gique mĂȘme. Mais ça fou un peu la trouille, comme une peur du vide, une peur de perdre son temps, alors que notre temps est une denrĂ©e prĂ©cieuse. Et pourtant, un peu d’ennui de temps en temps n’est pas une perte de temps.
    Que veux tu dire pare “lorsque nous sommes moins vifs” ?

    RĂ©pondre
    • IrĂšne
      IrĂšne dit :

      Yep Yep😄. “moins vif” veut dire le moment de la journĂ©e oĂč ton niveau Ă©nergĂ©tique est plus bas. Les moments de la journĂ©e oĂč tu te sens HS, fatiguĂ©.

      RĂ©pondre
  4. Yanis
    Yanis dit :

    Top ! Merci pour cet article, tout ce que j’avais besoin de lire pour me remettre Ă  crĂ©er de plus belle. La plus puissante des 4 est la 4Ăšme astuces pour moi 😀

    RĂ©pondre
    • IrĂšne
      IrĂšne dit :

      Merci Yanis, oui si on ne donne pas de temps Ă  la tĂąche…On risque inĂ©luctablement de ne pas le faire…Cette dĂ©marche et valable pour toutes les choses qui ont de l’importance pour nous.

      RĂ©pondre
  5. Gabriel Tricottet
    Gabriel Tricottet dit :

    Bonjour IrĂšne ;
    Merci pour ton article, je vais reprendre ça pour expliquer Ă  mes enfants que c’est super quand ils s’ennuient car ils vont se mettre Ă  ĂȘtre plus crĂ©atif et du coup ils pourront utiliser et inventer de nouveaux jeux. (je ne sais plus comment les faire tenir avec le confinement lol. J’aime beaucoup cette idĂ©e, Merci aussi pour les Ă©tudes, ton article est riche en informations utiles. Et donc bon confinement 🙂

    RĂ©pondre
    • IrĂšne
      IrĂšne dit :

      Merci Gabriel, je suis une personne qui a du mal Ă  rester en place Ă  ne “ne rien faire” …Avec ce confinement et ses “contraintes”, je suis forcĂ©e de rĂ©duire les activitĂ©s et cela me fait un bien fou ! En Ă©crivant cet article, j’ai eu une partie d’explication. Maintenant je ne regarde plus mon agenda de la mĂȘme maniĂšre. Je vais y glisser un time blocking “s’ennuyer”đŸ„°

      RĂ©pondre
  6. Détélina
    Détélina dit :

    Superbe article !! Merci beaucoup. C’est un vĂ©ritable challenge : rester crĂ©atif en temps de confinement. Je pense aussi que la crĂ©ativitĂ© est un grand atout pour les entrepreneurs, mais moins valorisĂ©e dans le salariat classique. Puisons dans cette ressource prĂ©cieuse 🙂

    RĂ©pondre
    • IrĂšne
      IrĂšne dit :

      Merci ! C’est vrai la crĂ©ativitĂ© est un grand atout pour “tous”. Toutes les entreprises ne le comprennent pas, c’est un fait ! Celles qui le comprennent le plus se sont celles qui veulent durer et qui ont pris acte que les nouvelles gĂ©nĂ©rations attendent autres choses de mon de du travail.

      RĂ©pondre
  7. Sophie
    Sophie dit :

    Merci pour cet article ! J’aime bien l’idĂ©e d’apprendre ou de rĂ©apprendre Ă  s’ennuyer ! C’est vrai que lorsqu’on enchaine notre routine, on a du mal Ă  prendre du temps pour soi, voire Ă  ne rien faire 🙂

    RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Participez-vous Ă  la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •