Communication Positive Au Travail| 7 Astuces à connaitre

Communication positive au travail

Bonjour les Belles Graines, on connaissait déjà les bienfaits d’une bonne communication au travail : communiquer, c’est poser les bases d’un travail harmonieux, tirer parti des compétences de chacun et favoriser les bonnes relations au travail. Aujourd’hui, on parle de plus en plus de la communication positive : on adopte le point de vue du collaborateur, l’objectif étant de le faire se sentir bien au travail, pour créer de la motivation et donc de bons résultats. Découvrez l’importance de la communication positive  au travail et comment la mettre en place.

La communication positive au travail, pourquoi ?

La communication positive a pour principal objectif d’instaurer un environnement de travail où l’on se sent bien et qui sera donc plus motivant. Communiquer de manière positive va non seulement améliorer les relations entre les collaborateurs, mais cela va aussi augmenter considérablement leur motivation et donc améliorer leur efficacité. La communication positive réduit ainsi les risques de maladies professionnelles, notamment le burn-out. 

Selon certaines études, les salariés motivés vont avoir tendance à parler positivement de leur entreprise et à rester plus longtemps à leur poste : en instaurant une communication positive, l’entreprise va donc non seulement améliorer son chiffre d’affaire, mais aussi réduire le turn-over et améliorer son image.

La communication positive en pratique

communication-positive-au-travail

1/ Mettre en place une communication bienveillante avec la méthode OSBD

Attention à ne pas mal interpréter le concept de communication positive ! La communication positive, c’est installer des relations positives entre les collaborateurs, une atmosphère positive dans le bureau, et de la bienveillance au quotidien. La communication positive, ce n’est pas fuir les conflits et être gentil avec les collaborateurs, au contraire ! Pour impliquer les collaborateurs, la critique est bienvenue. Elle devra cependant toujours être dite avec bienveillance.

C’est là qu’intervient la méthode OSBD. Cette méthode participe de la communication non violente (CNV), un langage créé par le psychologue américain Marshall B. Rosenberg. Cette méthode tient en 4 points : 

  • Observation (vous devez décrire la situation sans apporter de jugement), 
  • Sentiment (vous devez exprimer votre sentiment face à cette situation), 
  • Besoin (vous devez exprimer votre besoin), 
  • Demande (vous devez exprimer votre demande face à ce besoin, de manière positive, concrète et réalisable).

Durée vidéo: 12min30

2/Faciliter la communication

Pour que la communication soit positive, il faudra également créer des ponts entre les collaborateurs pour faciliter la communication au sein des équipes et même les inciter à échanger. Cela peut passer par de nouveaux modes de communication interne (messagerie, groupe Workplace, tables rondes et réunions, pauses café…), mais aussi par des événements informels où chacun peut apprendre à se connaître (team building). Incitez-les également à vous faire part de leurs retours concernant leur travail, avec des réunions en one-to-one, ou des moyens plus indirect comme des gestionnaires de tâche (Trello par exemple). Par contre, afin de préserver l’efficacité de ces rencontres, n’oubliez pas de choisir celle qui vous conviendra le mieux et d’en choisir 1 ou 2 que vous programmerez, après avoir déterminé leurs fréquences. Sinon vous risquez vite de succomber à la réunionITE.

79% des salariés, considèrent qu’être constamment interrompus dans leur travail, accroît leur sensation de fatigue nerveuse ( Malakoff-Médéric, 2016). Tout l’opposé de notre objectif ! 😆

3/ Employer un vocabulaire positif

On ne s’en rend pas toujours compte, mais on a tendance à employer du vocabulaire négatif au travail, avec des formules négatives ou des critiques qui peuvent, aux oreilles des collaborateurs, sonner comme des reproches. Pour instaurer une communication positive, on va donc bannir les mots comme 💔:

  •  « faux »,
  •  « impossible »,
  •  « interdit », 
  • « jamais » 
  • « mauvais ». 

On préférera les mots❤️ :

  • « excellent », 
  • « possibilité »,
  • « discuter »,
  •  « proposition »

On ne dira pas « Vous n’avez pas terminé votre travail à la date prévue » mais « Avez-vous rencontré des difficultés pour terminer votre travail à temps ? ». Tout est une question de formulation…et d’empathie. 

4/ Clarifier la communication

Les échanges peu clairs peuvent causer des malentendus et dégrader les relations au travail. Pour une communication positive, il est important que l’on s’assure que tout le monde ait bien compris les critiques et les demandes. On évitera ainsi d’attribuer une tâche à « on », et on identifiera la personne qui est la plus qualifiée pour le faire (ou la personne volontaire !). 

5/ Mettre en place l’écoute active

L’écoute active est une autre méthode de la communication positive, mise au point par Carl Rogers, un psychologue Américain. efficace pour instaurer une communication positive au travail. L’écoute active, c’est écouter ce que vous dit votre interlocuteur et reformuler pour être sûr d’avoir bien compris. Un dialogue en écoute active pourrait ainsi être : « Je n’ai pas pu terminer le travail pour aujourd’hui, car j’ai eu une demande urgente du client X. – Le traitement de cette demande vous a donc pris beaucoup plus de temps que prévu ? »

Cette méthode permet de s’assurer que l’on a bien compris le message de son interlocuteur. Elle a la vertu de mettre son interlocuteur en confiance et faciliter sa libre expression. L’objectif étant d’obtenir une interaction parfaite et de limiter une mauvaise compréhension ou une interprétation erronée.

Un dicton illustre parfaitement cette méthode:

“ Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez comprendre, ce que vous voulez comprendre et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre” 

🤣

6/ Oublier les rumeurs

Il y a des rumeurs qui courent dans le bureau ? Oubliez-les et surtout, ne les relayez pas. Les rumeurs sont le principal ennemi de la communication positive et surtout de la bienveillance. Les rumeurs créent des conflits, et donc une mauvaise ambiance et une perte de motivation ! Si une rumeur peut avoir un impact sur le travail, vous pourrez toujours vérifier son bien-fondé.  

7/ Ouvrir les portes

Enfin, la communication n’est pas seulement orale. Instaurer une communication positive au travail, c’est aussi s’ouvrir aux autres, et adopter une attitude qui fait ressortir cette ouverture. Par exemple, laissez votre porte ouverte pour que les collaborateurs soient encouragés à venir vous parler s’ils en ont besoin. Plutôt que de fixer des réunions lourdes et ennuyeuses, incitez les collaborateurs à venir discuter de leurs interrogations avec vous et aidez-les à résoudre leurs problèmes lorsqu’ils  sont confrontés. Encore une fois, cela favorisera la motivation au travail, et donc, la productivité ! Bien entendu, rien ne vous empêche, pour ne pas crouler sous les sollicitations, d’instaurer des plages horaires pour accueillir collègues et collaborateurs.

Communication-positive-au-travail-vision

Vous l’aurez remarqué, afin d’exceller dans la communication positive il vous faudra développer votre empathie! Nous l’avons déjà évoqué dans notre article “bien être au travail-3 habitudes indispensables”, l’empathie est LA qualité première pour tisser des liens sociaux de qualité et donc une bonne communication. Considérée comme une qualité humaine, une “soft-skill” (comme disent les anglo-saxons), admirable elle nous pousse à être à l’écoute des besoins des autres et ainsi être plus pro-actif, dans l’anticipation des problèmes. Nous en reparlerons, mais c’est également une qualité première pour développer une bonne relation client, familiale…

J’espère que cet article vous aura convaincu sur l’intérêt de la pratique d’une communication positive. Bien entendu au travail cela permettra de créer une équipe solide, unie et performante, mais transposée à la sphère familiale cet outil sera tout autant efficace pour gérer les conflits !

Et vous ? Avez-vous déjà travaillé ou connu des situations où la communication positive était pratiquée? Qu’en avez-vous retenu ?

N’hésitez pas à partager cet article, même à votre Boss cela pourrait lui donner des idées 😃

A bientôt 

Irène😘

Un jour je me mettrai à la photo, en attendant Merci à  Headway , Austin Distel , Clark Tibbs on Unsplash

Recevez gratuitement mon guide :

"7 Astuces Faciles pour faire Fondre les Kilos liés au Stress"


  • Des astuces efficaces prouvées par des études scientifiques
  • Comment Mincir en se faisant PLAISIR et être épanouie
  • Un exercice FANTASTIQUE contre les fringales
  • Comment  mincir sans effet yo-yo
*Je hais les spam: votre adresse email ne sera jamais cédée ou revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à être plus épanouie et tout ce qui peut vous aider y aider directement ou indirectement. Voir mentions complètes en bas. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

ABONNEZ-VOUS À CE BLOG PAR E-MAIL

This contact form is deactivated because you refused to accept Google reCaptcha service which is necessary to validate any messages sent by the form.
5 réponses
  1. Amélie
    Amélie dit :

    Super Conseils Irène qui méritaient d’être soulignés et mis en avant dans un article! Je travaille dans le domaine des ressources humaines et la communication au travail a clairement du chemin à faire 🙂

    J’essaye pour ma part d’être bienveillante et à l’écoute au quotidien! Ton article va m’aider à m’améliorer davantage !

    Répondre
    • Irène
      Irène dit :

      Bonjour Amélie, merci pour ton commentaire. Oui le chemin est long pour certaines structures ,cependant avec l’arrivée des nouvelles générations : Z ou la génération Digitale Native, il va falloir s’y mettre😃.

      Répondre
  2. Katja & Thierry
    Katja & Thierry dit :

    Bonjour Irène,
    Très intéressant. La bienveillance est pour nous également le maître mot dans les relations humaines. C’est un prérequis pour une bonne communication, une vraie empathie et des rapports plus clairs. La méthode OSBD me semble assez facile à mettre en place.

    Répondre
    • Irène
      Irène dit :

      Bonjour Katja & Thierry, je suis ravie que l’article vous plaise. Oui la méthode OSBD est simple, en la pratiquant elle deviendra un réflexe. Belle journée

      Répondre
  3. Pierre-Favre
    Pierre-Favre dit :

    Ce que j’ai retenu d’une entreprise où la communication bienveillante était non seulement la règle, mais aussi la norme, c’est une grande capacité des managers à “prendre sur eux”. A ne pas ce laisser prendre au jeu des émotions. Plusieurs fois j’ai noté leur capacité à tenir leurs nerfs et à ne pas lâcher un mot plus haut que l’autre. Ils étaient vraiment très fort pour cela.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *