Bien-Être au Travail| DĂ©finition d’un MĂ©decin du Travail

Bonjour les Belles Graines, aprĂšs avoir dĂ©couvert la dĂ©finition du bien-ĂȘtre au travail de notre Chief Happiness Officer PoWA-PoWA, nous continuons notre sĂ©rie d’interview.

Aujourd’hui nous allons dĂ©couvrir ValĂ©rie un mĂ©decin du travail, pas comme les autres  (vous verrez Ă  la fin de l’article 😄), et sa dĂ©finition du bien-ĂȘtre au travail !

🔎-Q1: Bonjour ValĂ©rie ! Merci d’avoir rĂ©pondu prĂ©sentE Ă  ma demande, c’est toujours une joie d’échanger avec toi .Peux-tu, te prĂ©senter en quelques lignes ? 

Bonjour, je suis médecin spécialisée dans la médecine du travail. Cette spécialité médicale a pour objectif de prévenir toute détérioration ou atteinte de la santé des travailleurs, du fait de leur travail.

Notre rĂŽle est de vĂ©rifier les conditions de travail, prĂ©venir les risques et suivre l’état de santĂ© des travailleurs. Mais aussi prĂ©venir la dĂ©sinsertion professionnelle, favoriser l’insertion des personnes handicapĂ©es dans le monde du travail, proposer des amĂ©nagements de poste.

Souhaitant apporter un panel d’outils variĂ©s, j’essaie Ă©galement de proposer des solutions non mĂ©dicamenteuses.

J’ai donc complĂ©tĂ© mes connaissances, en me formant Ă  la phytothĂ©rapie, l’aromathĂ©rapie et plus rĂ©cemment Ă  la micronutrition. 

🔎-Q2: Quels sont, pour toi,  les 3 Ă©lĂ©ments majeurs pour se sentir bien au travail?

Pour moi les 3 éléments les plus importants sont:

1.Ne pas faire du travail son seul domaine d’épanouissement

Le bien-ĂȘtre au travail est un Ă©cosystĂšme, il mĂȘle pro et perso. Faire reposer son bien-ĂȘtre uniquement sur sa rĂ©ussite professionnelle est une erreur. La personne se surinvestit, nĂ©glige les phases de repos et les liens sociaux. Cela peut mĂȘme ĂȘtre un risque de BurnOut. 

2.Trouver un travail aligné avec ses valeurs

Vivre un conflit Ă©thique, c’est-Ă -dire ĂȘtre obligĂ© de faire des choses pour l’entreprise avec lesquelles on n’est pas en accord morale, entraĂźne des souffrances au travail.

Trouver du sens dans son job est indispensable pour s’épanouir dans son mĂ©tier !

3.Prendre soin des relations au travail

Soigner la gestion de ses Ă©motions permet d’avancer ensemble et de rĂ©duire les difficultĂ©s relationnelles dans l’entreprise.

Savoir gĂ©nĂ©rer un collectif uni est un facteur primordial dans le bien-ĂȘtre au travail.

🔎-Q3: Lorsque tu es submergĂ© par les Ă©motions suite Ă  un conflit, que fais-tu ?

Je m’isole, pour faire redescendre l’émotion. Je ne prends pas de dĂ©cision sur l’instant!

Par exemple, si je reçois un mail dĂ©sagrĂ©able, je sais que ce n’est pas le bon moment pour rĂ©pondre. Il ne faut pas que j’agisse sous le coup de l’émotion.

Cela demande d’avoir conscience de son niveau Ă©motionnel.

Pour cela, j’utilise en consultation la technique de “la double Ă©coute” , Ă©couter l’autre et soi-mĂȘme au mĂȘme moment.

Cela permet d’ĂȘtre pleinement conscient de son interlocuteur, de ses propres Ă©motions et de comment on rĂ©agit lors de cet Ă©change. 

📌 Astuce aprĂšs un conflit direct: Mettre en place un sas de dĂ©compression aprĂšs tout Ă©vĂ©nement riche en Ă©motions

🔎-Q4: Quand tu n’as pas de solution à un problùme que fais-tu?

Je laisse poser, je reviens plus tard et des idées nouvelles germent.

Parfois mĂȘme,  le problĂšme disparaĂźt ou alors on se rend compte que ce n’était pas vraiment un problĂšme.

đŸ€© Traditionnellement, les 3 derniĂšres questions, sont inspirĂ©es du livre de Timothy Ferriss, “La tribu des mentors” et Ă©galement auteur de la semaine de 4 heures”. C’est parti !

🌟Q5: Au cours des cinq derniĂšres annĂ©es, quelle nouvelle croyance, attitude ou habitude a le plus amĂ©liorĂ© ta vie?

Ma nouvelle habitude a Ă©tĂ© de me mettre au Kung-fu. Un rĂȘve d’enfant !

Le kung-fu fait partie des arts martiaux chinois, c’est un sport de dĂ©fense qui intĂšgre diffĂ©rentes philosophies et pratiques. 

C’est une forme de mĂ©thode d’éducation personnelle, cela dĂ©veloppe sa persĂ©vĂ©rance dans la recherche du geste parfait. 

Cette nouvelle habitude m’a Ă©galement permis de dĂ©passer une croyance limitante. La croyance que certaines choses n’étaient pas pour les petites filles…Cela m’a permis d’évacuer mes peurs, sortir de ma zone de confort afin d’intĂ©grer “la GuerriĂšre”. C’est-Ă -dire ĂȘtre en position assertive, s’affirmer sans pour autant ĂȘtre agressive, dans le combat. 

Le concept du yin et du yang est constamment présent dans le Kung-fu et apporte une forme de spiritualité mais également une connexion intérieure et extérieure.

Cela a Ă©tĂ© un excellent moyen et outils pour prendre conscience de conflits intĂ©rieurs et de travailler Ă  la recherche de l’harmonie.

Pour conclure, le Kung-fu est un excellent outil de développement personnel et de leadership !

🌟 Q6: Quel est ton dernier meilleur achat, qui t’a fait gagner le plus de temps dans ta vie?

Ah…La question n’a pas Ă©tĂ© simple, mais Ă  bien y rĂ©flĂ©chir…Mon Magimix Cook Expert. 

Car il me permet de gagner temps dans la préparation tout en conservant le plaisir des aliments sains!

🌟 Q7: Quelle citation, mantra guide ton Ă©tat d’esprit et que tu pourrais inscrire dans ton agenda, dans ton bureau?

Une citation de Mark Twain qui me marque est :

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait”

Mark Twain

En clair, on se met souvent soi-mĂȘme des barriĂšres, Ă  cause de nos croyances limitantes.

Il y a toujours un chemin pour nous amener Ă  notre objectif !

Le mot de la fin


Dans le mĂ©tier de mĂ©decin du travail, le plus important est d’ĂȘtre Ă  l’écoute des salariĂ©s. Rester humble, tout n’est pas noir ou blanc, le but est de comprendre.

Pour cela l’écoute est thĂ©rapeutique, au coeur des problĂ©matiques. 

Elle permet de se libérer, laisse son bagage.


“Il faut Ă©couter pour comprendre et non pas pour rĂ©pondre”

 

Pour en savoir plus…

Aujourd’hui ValĂ©rie, continue son approche globale de la mĂ©decine au sein du pĂŽle mĂ©diterranĂ©en de MĂ©decine du Sport.

Elle y dispense des consultations de micronutrition. La micronutrition concerne les personnes souhaitant préserver leur santé, améliorer leurs performances ou prendre en charge des problÚmes de santé chroniques ou récurrents.

Les motifs de consultation sont multiples: trouble du fonctionnement digestif, troubles du sommeil, fatigue chronique, maladies inflammatoires
.

Pour en savoir plus vous pouvez aller sur le site de l’Institut EuropĂ©en de DiĂ©tĂ©tique et de Micronutrition (IEDM)

Voilà cet article se termine et je remercie Valérie pour son temps et sa bienveillance.

POUR RESUMER :

📍Epanouissez-vous au travail MAIS pas que !

📍Trouvez un job alignĂ© avec vos valeurs

📍Prenez soin de vos relations de travail

Pour la prochaine interview, nous allons partir vers la psychologie et le recrutement…Une autre facette passionnante du bien-ĂȘtre au travail.

Si cet article vous a plu đŸ„° n’hĂ©sitez pas Ă  me le dire en commentaire, Ă  le PARTAGER 🎈. Cela pourra aider une personne dans votre entourage !

Merci Ă  vous et Ă  bientĂŽt

IrĂšne

Photo by Thao Le Hoang on Unsplash

3 réponses
  1. Valentine
    Valentine dit :

    Tout mon respect Ă  ValĂ©rie… car aujourd’hui, hĂ©las, le monde du travail rend de plus en plus de gens malades. Je le sais puisque j’ai dĂ©missionnĂ© de l’Ă©ducation nationale pour “sauver ma peau”. Lorsque les humains (Ă©lĂšves et enseignants) ne sont plus considĂ©rĂ©s comme tels, mais plutĂŽt comme des pions ou des chiffres et que les dĂ©cisions de la hiĂ©rarchie sont guidĂ©es par les intĂ©rĂȘts personnels, la cupiditĂ©, le pragmatisme… malheureusement, il est temps de fuir.
    Le fameux “alignement avec ses valeurs” et le paradoxe de devoir quitter un mĂ©tier tout Ă  fait alignĂ© avec ses valeurs uniquement parce que les conditions de travail ne le sont pas et deviennent insoutenables. Triste.

    RĂ©pondre
  2. Thierry
    Thierry dit :

    Chouette interview. Que de bons conseils de la part de ValĂ©rie Spinelli. Des choses que l’on a dĂ©jĂ  parfois naturellement mises en place, d’instinct. Avoir conscience de son niveau Ă©motionnel, c’est vrai que c’est crucial !

    RĂ©pondre
  3. Nicolas
    Nicolas dit :

    Belle interview ! Clairement le monde du travail dans notre sociĂ©tĂ© occidentale est de moins en moins un monde d’Ă©panouissement.
    C’est dingue d’imaginer qu’on puisse arriver Ă  des burn-out… et de plus en plus frĂ©quemment. C’est le mal (du travail) de notre siĂšcle !

    RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Participez-vous Ă  la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •